Prix de Cartographie des controverses 2017 – La richesse de la diversité

publié par équipe FORCCAST on 11 juil. 2017

catégories Controverses · Enseignement secondaire · Enseignement supérieur · Événements

Le premier épisode de la septième édition du Prix de Cartographie des controverses a eu lieu mardi 13 juin 2017 à Sciences Po. Les travaux de quatre groupes issus des différents établissements partenaires – lycée Germaine Tillion, Sciences Po, Télécom et Ponts Paristech – ont été mis à l’honneur à cette occasion. La cérémonie était cette année présidée par Valérie November, Directrice de recherche au CNRS et Directrice du LATTS, à l’Ecole des Ponts.

Depuis 2011, un événement annuel rassemble les meilleures études de controverse réalisées au sein des établissements qui proposent un enseignement d’analyse des controverses. Cette année, Forccast a organisé le Prix de cartographie des controverses en deux épisodes, les 13 et 30 juin, afin mettre en lumière l’excellence des travaux réalisés par chaque partenaire du programme. Quatre groupes d’étudiants ont participé à la session du 13 juin : l’un venait du lycée Germaine Tillion, situé au Bourget, un autre du double cursus en Sciences et Sciences Sociales conjointement proposé par Sciences Po et Paris 6, un troisième avait suivi le cours à Télécom Paristech, et enfin un dernier à Ponts Paristech.

Ces quatre groupes ont abordé des problématiques variées :

Le groupe des Ponts, à propos d’une étude sur les critères de sélection des espèces en danger de disparition

Une soixantaine de personnes ont suivi les différentes présentations des étudiants. Valérie November avait cette année accepté de présider la cérémonie : elle connait parfaitement le cours de cartographie des controverses qu’elle a découvert à l’Ecole des Mines il y a plus de quinze ans, puis ouvert à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne et enfin à l’Ecole des Ponts. Dans son discours inaugural, elle a rappelé la richesse de cet enseignement et souligné l’investissement qu’il représentait, aussi bien pour les élèves que pour les enseignants. Une vingtaine de professeurs du lycée Germaine Tillion étaient d’ailleurs présents dans la salle, après avoir suivi au cours de la journée une formation dispensée par Forccast.

Valérie November a présenté le Prix de controverses et les groupes présents en ouverture

Les groupes sélectionnés ont eu recours à des formats de restitution contrastés : les lycéens de Germaine Tillion ont proposé une saynète, ceux de Sciences Po et des Ponts se sont appuyés sur un site Web, alors que les étudiants de Télécom ont quant à eux présenté un court-métrage dans lequel ils ont traduit leur enquête en fiction. Tous ont atteint un résultat remarquable.

En mars dernier, les lycéens de Germaine Tillion avaient déjà eu l’occasion de présenter leur étude de controverse dans le cadre de l’oral de TPE (Travaux Personnels Encadrés), une des épreuves anticipées du baccalauréat. L’équipe Forccast était alors intervenue sur place afin de les y préparer, assistée de professionnels des arts oratoires et arts de la scène.

Les trois élèves de classe de première du Lycée Germaine Tillion ont présenté leur étude sous forme de saynète, accompagnée d’une courte vidéo scénarisée

Après chaque intervention, un temps était laissé pour que les personnes présentes puissent poser des questions sur le contenu des études ou sur les méthodes utilisées pour cartographier les différentes controverses.

Les étudiants de Télécom ont répondu à quelques questions du public après visionnage de leur vidéo

Après les présentations, Valérie November et Nicolas Benvegnu, Directeur exécutif de Forccast, ont remis un diplôme à chaque participant afin de signifier qu’ils étaient tous lauréats du Prix de cartographie des controverses 2017.

Un cocktail a permis de clore l’événement et de féliciter tous les étudiants, mais également leurs enseignants, au bout d’une nouvelle année riche en échanges. Ce temps informel a permis à chacun de partager son expérience de l’enseignement et de remercier l’équipe Forccast qui avait organisé cette soirée pour qu’elle se passe dans les meilleures conditions.

Un second épisode du Prix 2017 a eu lieu le 30 juin. Il a permis de rassembler trois autres groupes, dans la foulée du départ de Bruno Latour de la direction du médialab.